entôler

entôler

entôler [ ɑ̃tole ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1829; de en- et arg. tôle « chambre »
Arg.
1Voler (un client), en parlant d'une prostituée.
2Fam. Voler en trompant. N. m. ENTÔLAGE , 1903 .

entôler verbe transitif (de tôle, chambre) Populaire En parlant d'une prostituée, dépouiller un client de son portefeuille, de ses bijoux. Tromper quelqu'un pour le voler, le duper.

⇒ENTÔLER, verbe trans.
Arg. et pop. Voler (quelqu'un) en le trompant. Entôler ses copains; être entôlé par son associé. Synon. escroquer. Pourtant, ils [des policiers] n'ont poissé qu'Bambou, tu vois, rapport qu'il entôlait l'frère (CARCO, Jésus-la-Caille, 1914, p. 15).
Se faire entôler. ,,Être victime d'une escroquerie`` (DUB.). Synon. se faire rouler.
Rem. La docum. atteste un emploi arg. et vx de ce verbe en emploi abs. avec le sens de « entrer en fraude » (pour voler). [Ceux qui restent] en gafe (...) doivent craindre que ceux qui entôlent (qui entrent) ne gardent pour eux la plus grande partie des objets précieux (VIDOCQ, Voleurs, t. 2, 1836, p. 97).
En partic. [En parlant d'une prostituée] Voler (le client) en lui dérobant tous ses biens (cf. CARABELLI, [Lang. pègre]).
Prononc. et Orth. :[], (j')entôle []. Étymol. et Hist. 1829 arg. « introduire quelque chose en fraude » (VIDOCQ, Mém., t. 3, p. 127); 1903 « (en parlant d'une prostituée) dépouiller son client [reçu dans la tôle] » (ds ESN.). Dér. de tôle (taule) au sens de « maison, chambre »; préf. en-; dés. -er.
DÉR. 1. Entôlage, subst. masc. Action d'entôler. En partic. Vol commis par une prostituée. Armand, qui s'était promis de raconter immédiatement l'entôlage dont il avait été victime (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 360). []. Var. entaulage, cf. infra. 1re attest. 1903 arg. entaulage « vol pratiqué par une prostituée sur son client » (ds ESN.); du rad. de entôler, suff. -age. Fréq. abs. littér. : 3. 2. Entôleur, euse, subst. Au masc. ,,Menteur, escroc`` (CARABELLI, [Lang. pop.]). Au fém. Prostituée qui vole son client. Plus de surins et plus d'eustaches Plus d'entôleuse au coin des rues (ARAGON, Rom. inach., 1956, p. 223). [] fém. [-ø:z]. Var. entauleur, cf. infra. 1res attest. 1901 arg. entôleuse « voleuse » (ds ESN.), 1925 entauleur « client payant mal » (ibid.); du rad. de entôler, suff. -eur2, -euse. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. — BERRY (M.). L'Arg. policier. Vie Lang. 1973, p. 473 (s.v. entôlage). — SAIN. Arg. 1972 [1907], p. 243. — SAIN. Sources t. 3 1972 [1930], p. 59.

entôler [ɑ̃tole] v. tr.
ÉTYM. 1903; « introduire en fraude », 1829; de en-, argot tôle « chambre », et suff. verbal.
Argot familier.
1 (En parlant d'une prostituée). Voler (un client).
2 Voler en trompant. || Entôler un chaland. || Il s'est fait complètement entôler.
0 Vénus Callipyge, mon cher ! Quelque chose d'admirable et de monstrueux. Elle avait entôlé je ne sais trop qui, sous l'Ancien Régime et tu sais où le bourreau qui était facétieux la lui avait mise sa fleur de lis ?
J. Anouilh, Pauvre Bitos, II, p. 92.
DÉR. Entôlage ou entôlement, entôleur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Поможем решить контрольную работу

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ENTOLER — Hebr. Gap desc: Hebrew, in Gemara Hierosolym. Pontificis Max. apud Hebraeos, procurator est seu mandatarius, ex Graeco Ε᾿ντολεὺς, quae vox hoc sensu occurrit, in Basilic. Tom. I. l. 8. tit. 2. §. 55. alibique passim. Unde Ε᾿ντολὴ seu Ε᾿τόλινα,… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • entôler — v.t. Commettre un entôlage, anglaiser (arg.) …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • entôlage — entôler [ ɑ̃tole ] v. tr. <conjug. : 1> • 1829; de en et arg. tôle « chambre » ♦ Arg. 1 ♦ Voler (un client), en parlant d une prostituée. 2 ♦ Fam. Voler en trompant. N. m. ENTÔLAGE , 1903 . ● entôlage nom masculin Populaire. Action d …   Encyclopédie Universelle

  • entôleur — entôleur, euse [ ɑ̃tolɶr, øz ] n. • 1901; de entôler ♦ Arg. fam. Personne qui pratique l entôlage. ● entôleur, entôleuse nom Populaire. Personne qui entôle quelqu un. entôleur, euse [ɑ̃tolœ, øz] n. ÉTYM. 1901; de entôler …   Encyclopédie Universelle

  • voler — 1. voler [ vɔle ] v. <conjug. : 1> • 880; lat. volare I ♦ V. intr. 1 ♦ Se soutenir et se déplacer dans l air au moyen d ailes. Animaux capables de voler : oiseaux, insectes, quelques mammifères (chauves souris). Façons de voler. ⇒ 2. planer …   Encyclopédie Universelle

  • Bilgenentöler — auf dem Rhein Ein Bilgenentöler ist ein Schiff, das insbesondere in der Binnenschifffahrt Ölabfälle von Motorschiffen einsammelt und entsorgt. Die Hauptaufgabe besteht darin, das ölhaltige Bilgewasser abzupumpen. Das Bilgewasser ist ein Wasser Öl …   Deutsch Wikipedia

  • Öltagebuch — Im Öltagebuch werden sämtliche Öl und Brennstoffbewegungen innerhalb eines Schiffes aufgezeichnet. Ölbewegungen an Bord sind: Bilgenwasser über Entöler über Bord Auffüllen der Brennstofftanks, wie Setztanks von Doppelbodentanks… …   Deutsch Wikipedia

  • duper — [ dype ] v. tr. <conjug. : 1> • 1622 v. pron.; v. 1460 au p. p.; de dupe ♦ Prendre pour dupe. ⇒ abuser, attraper, berner, flouer, jouer, leurrer, mystifier, tromper; fam. 1. avoir, 1. baiser, couillonner, embobiner, empaumer, empiler,… …   Encyclopédie Universelle

  • taule — [ tol ] n. f. VAR. tôle • 1833; de tôle « fer en lames », les deux graphies étant des formes dial. de table 1 ♦ Fam. Chambre; chambre d hôtel (⇒ taulier). Louer une taule. « Il n y a pas d électricité dans cette taule » (Mac Orlan). ⇒ piaule. 2 ♦ …   Encyclopédie Universelle

  • tromper — [ trɔ̃pe ] v. tr. <conjug. : 1> • fin XIVe; probablt emploi fig. de tromper 1217 « jouer de la trompe »; cf. se tromper de quelqu un (XIVe), « se jouer de lui » I ♦ V. tr. 1 ♦ Induire (qqn) en erreur quant aux faits ou quant à ses… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”